• Cordonnier Audrey

Diagnostic littéraire sur : Ed Ba


«Ed Ba» d'Oriane Lapouge - Blog littéraire – Service Presse – Bibliothérapia

Ce livre peut tenter de guérir les séquelles d'un passé injuste et inhumain.


Date Parution : 18 août 2020


Merci à la maison d'éditions Librinova de m'avoir permis de découvrir ce livre !


Synopsis (en 3 phrases) :

L'esclavage suivie de la ségrégation raciale, des centaines d'années d'humiliation et de souffrance simplement parce qu'ils n'avaient pas la même couleur de peau. Dans ce roman est conté l'histoire de vies opposées, mais qui ont pour point commun, un unique combat : la liberté.


Critique :

Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, la quatrième de couverture étant très énigmatique, tout comme l'illustration et le titre du roman.

J'ai découvert une très belle histoire où la liberté est le thème essentiel. La liberté d'être, de vivre, d'aimer... Une liberté qu'il a fallu conquérir, pour laquelle il a fallu se battre, pour qui certains sont morts.

Deux histoires qui s'entremêlent à deux époques différentes et qui pourtant, sont intimement liées. 1840, période de l'esclavage des noirs en Amérique du Sud. Ed est un jeune esclave, amoureux de Batsy. Il souhaite lui offrir une vie meilleure, lui offrir une vie de femme libre, loin du travail harassant dans les champs de coton et des coups de fouet qui claquent à la moindre erreur. 1960, la ségrégation raciale fait toujours rage en Amérique. Les personnes de couleur combattent pour obtenir leurs droits civiques. Mary est une jeune journaliste blanche qui découvre la dure réalité du racisme dans l'état du Mississippi. Elle sera aussi confrontée à ses sentiments face à son ancien amour, Edris.

Les personnages sont tous incroyables, forts et émouvants. La construction du récit est très efficace, les deux histoires se succèdent avec fluidité et cela renforce les émotions. Parce qu'il y en a des émotions dans ses page : tristesse, colère, compassion, peur... L'amour est également bien présent, moteur fondamental de nos existences. C'est grâce à lui que l'on tente le tout pour le tout, que l'on avance coûte que coûte, que l'on fait des sacrifices...

Je me suis pris de plein fouet , la violence de ces époques où pour une simple couleur de peau, pour cette simple distinction physique, on naissait du côté de la peur. Malheureusement, il s'avère qu'aujourd'hui encore, cette différence soit condamnée dans notre monde. Et je ne peux m'empêcher de me dire que l'on aurait pu faire un troisième parallèle avec le mouvement «Black Lives Matter».

Bref, il y a encore un long voyage à faire sur la route de la bienveillance et ce roman est un joli guide pour y arriver.


«Elle aimait rappeler que les malheurs changeaient les âmes humaines à jamais, mais que chacun était libre de les utiliser pour se bonifier ou non. Elle, elle avait su transformer chacune de ses épreuves en autant d'occasions de montrer sa générosité.»


Note : 4/5

©2019 by Cordonnier Audrey.
Proudly created with Wix.com