• Cordonnier Audrey

Diagnostic littéraire sur : Hunger Games - La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur


«Hunger Games - La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur» de Suzanne Collins - Blog littéraire – Bibliothérapia

Ce livre soigne la polydipsie du pouvoir !


Synopsis (en 3 phrases) :

La dixième édition des Hunger Games va débuter et Coriolanus a dix-huit ans lorsqu'il devient mentor pour l'un des candidats du jeu. Son ambition démesurée et sa soif de pouvoir vont le conduire à faire des choix cruels. C'est ainsi que commence l'évolution de celui qui deviendra des années plus tard : Le Président Snow.


Critique :

J'ai découvert la saga Hunger Games l'année dernière. Je sais, j'en ai mis du temps !

L'univers créé par Suzanne Collins était donc encore frais dans mon esprit. C'était aussi le sujet de mes toutes premières chroniques littéraires publiées...

Nostalgie quand tu nous tiens !

Il était donc impensable de ne pas lire ce fameux préquel, sorti dix ans après les aventures de Katniss et de Peeta. Ici, on découvre le pourquoi du comment le Président Snow est devenu... le Président Snow ! L'auteure nous livre ici, le passé de Coriolanus Snow lorsqu'il était encore un jeune homme à peine majeur ; toutes les épreuves qu'il a traversées avant de devenir celui qu'on a tous tellement détesté, celui qui a envoyé mourir tant de gamins des districts dans l'arène. Bien évidemment et sans grande surprise, j'ai dévoré ce livre ! Tellement heureuse d'abord de retrouver Panem et l'univers des Hunger Games. Ensuite, j'avais soif de comprendre comment Snow en était arrivé là et aussi d'en connaître plus sur le passé de ces jeux mortels.

Je ne veux vraiment rien dévoiler de l'intrigue, pas même un petit indice pour ne pas dénaturer la lecture des fans de la saga. Je peux juste dire que ce livre est savamment bien écrit, bien développé, rythmé et que la plume de Suzanne Collins est toujours captivante ! Elle a d'ailleurs extrêmement bien choisi le personnage de ce préquel, c'est très intéressant de se pencher sur le "méchant" d'une histoire et le Président Snow est très charismatique malgré tout. Personnellement, je suis vraiment passée par divers sentiments envers lui pendant ma lecture. Parfois, compatissante, parfois totalement scandalisée par l'audace de ce personnage complexe. Ce que l'on découvre surtout à travers le passé de Coriolanus, c'est que tout n'est pas forcément tout blanc ou tout noir. On ne naît pas forcément méchant, machiavélique et assoiffé de puissance, on peut aussi être façonné à le devenir.

Bref, que dire de plus ? J'ai plus qu'adoré et je le recommande à tous ceux qui ont aimé l'univers des Hunger Games !


«Cœur de Panem,

Ville glorieuse,

Tu brilles pour l’éternité.

Genou au sol,

Nous t’honorons

Et te jurons fidélité !

Cœur de Panem,

Phare de justice,

La sagesse pare ton front.

Tu nous éclaires.

Tu nous unis.

C’est pour toi que nous nous levons.

Cœur de Panem,

Siège du pouvoir,

Pilier de paix, glaive de guerre.

Tu nous protèges

D’une main forte

Ô Capitole, notre vie !»


Note : 5/5

©2019 by Cordonnier Audrey.
Proudly created with Wix.com