• Cordonnier Audrey

Diagnostic littéraire sur : Le Caprice du Vent


«Le Caprice du Vent» d'Elsa Spensieri - Blog littéraire – Service Presse – Bibliothérapia

Ce livre peut guérir les traumatismes d'une vie que l'on n'a pas choisie.


Date Parution : 8 juillet 2020


Merci à la maison d'éditions Librinova de m'avoir permis de découvrir ce livre !


Synopsis (en 3 phrases) :

Une jeune fille qui vient de tout quitter, un jeune motard breton cynique et un Italien venu s'échouer sur les côtes de Bretagne vingt ans plus tôt. Ils n'ont a priori pas grand-chose en commun. Pourtant, pendant une nuit dans ce bar, ils vont partager leur amour de la vie.


Critique :

Un roman magnifique !

L'auteure a réussi à me faire voyager dans un huis-clos qui se déroule dans un bar atypique de Bretagne, c'est pas fort ça ? C'est l'histoire de trois inconnus qui vont apprendre à se connaître autour de quelques verres de whisky et de cigarettes.

L'histoire d'une rencontre entre des personnages qui vont se confier leurs souvenirs et leur vision de l'amour, de la vie et du bonheur. Un récit plutôt philosophique qui nous ramène à notre propre conception des choses. De nombreux thèmes dont certains plutôt originaux, sont abordés : le concept de la fidélité en amour, le courage de tout quitter lorsque l'on sent que l'on s'est trompé de vie, avoir trouver son bonheur et vouloir aider les autres à trouver le leur...

J'ai vraiment été touchée par ses personnages, par leur histoire et leur sensibilité. Aucun n'a pris le pas sur l'autre et ils se complètent admirablement bien, il y a un bel équilibre entre eux. Le récit est bien rythmé et surtout détaillé, on suit les personnages dans leurs souvenirs comme si on y était tout simplement !

Seul petit ombre au tableau, la narration est énormément écrite sous forme de dialogue et il m'est arrivé, une ou deux fois de m'y perdre. Je ne savais pas toujours très bien qui prenait la parole, puis je finissais par le deviner (heureusement). Je ne pensais vraiment pas passer un si bon moment de lecture parce qu'il faut l'avouer, la couverture et le titre du roman ne payait pas de mine. Comme quoi, tout comme l'habit ne fait pas le moine, la couverture ne fait pas le roman !

Et je suis vraiment ravie d'avoir eu ce livre entre mes mains.


«Ce que je veux dire, c'est que les gens qui rient ou qui sourient pour eux seuls, parce qu'ils sont simplement heureux, que ça soit en lisant ou parce qu'ils voient un oiseau, ceux-ci ont sur moi un pouvoir encore plus puissant que tous les autres.»


Note : 4/5

©2019 by Cordonnier Audrey.
Proudly created with Wix.com