• Cordonnier Audrey

Diagnostic littéraire sur : Le jour où les lions mangeront de la salade verte


«Le jour où les lions mangeront de la salade verte» de Raphaëlle Giordano - Blog littéraire – Bibliothérapia

Ce livre peut guérir les comportements toxiques et nuisibles des personnes «burnées» !


Synopsis (en 3 phrases) :

L'égocentrisme, les rapports de force, l'intolérance ; autant de comportements nocifs qui font partie du concept de «burnerie». Romane vous propose de vous défaire de ces défauts au travers d'une thérapie unique en son genre. Avec Maximilien, PDG charismatique mais totalement burné, elle va avoir du pain sur la planche !


Critique :

Alors ce livre, il prenait la poussière dans ma PAL depuis un bail. Allez savoir pourquoi ! J'avais pourtant un bon souvenir du premier livre de la même auteure : "Ta deuxième vie commence quand tu comprendras que tu n'en a qu'une". Ce second roman au titre plus énigmatique m'attirait peut être moins. Je le confesse, j'ai eu tort de le délaisser ainsi ! Alors certes, ce n'est pas non plus des histoires incroyables, mais les livres de Raphaëlle Giordano nous permettent quand même une jolie remise en question ! Et j'aime assez ce mélange de feel-good associé au développement personnel. Cela fonctionne plutôt bien ! Ici, j'ai adoré ce concept de "burnerie" et cette thérapie imaginée par Romane pour s'en défaire ! Je me suis rendue compte que j'étais bien burnée sur les bords, moi aussi. Ça m'a fait un choc, je vous l'avoue ! À moins de s'appeler Gandhi, nous avons tous un jour : manquer d'écoute, d'empathie ou de tact, fait preuve de mauvaise foi ou de jugement envers autrui ou encore se montrer agressif, intransigeant, intolérant et tout le toutim. Bref, des attitudes qui semblent anodines, mais qui sont tout bonnement toxiques. Aussi bien pour soi que pour les autres. D'ailleurs, j'en connais quelques un(e)s à qui conseiller ce roman. Si elles pouvaient au moins lire le petit manuel anti-burnerie qui se trouve en fin de roman, ça ne ferait de mal à personne, soit dit en passant !

Le côté sentimental de l'histoire avec la relation naissante entre Romane et Maximilien est, bien évidemment, totalement prévisible, mais plutôt bien amenée. Ce n'est pas trop «culcul-la-praline» donc ce n'est pas déplaisant !

Les personnages participant à la thérapie de Romane sortent tout droit de «cliché city», mais en un sens, ils permettent de mieux assimiler le concept de «burnerie».

Bref, j'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui nous permet de réfléchir sur une notion de mieux-être et de mieux-vivre, et ce n'est pas rien !


«Acquérir une nouvelle dimension émotionnelle, c'est devenir plus fort, plus vivant, et encore une fois plus humain. Savez-vous que dans le mot émotion, on retrouve la racine du mot mouvement. Sans l'émotion, vous restez figé.»


Note : 4/5

©2019 by Cordonnier Audrey.
Proudly created with Wix.com