• Cordonnier Audrey

Diagnostic littéraire sur : Phobos (tome 1)


«Phobos» (tome 1) de Victor Dixen - Blog littéraire – Bibliothérapia

Ce livre peut guérir les traumatismes d'un vie terrienne malheureuse.


Synopsis (en 3 phrases) : Six prétendants et six prétendantes envoyés dans l'espace à bord du Cupido. Six minutes pour se rencontrer, s'apprivoiser et peut-être s'aimer. Douze vies embarquées pour un nouveau départ sur Mars.


Critique : Je dois l'avouer, je n'attendais pas grand-chose de ce premier tome. Certes la couverture me plaisait beaucoup et le résumé avait un goût de "pourquoi pas ?!", mais j'avais peur que cela reste une histoire un peu superficielle et un brin culcul-la-praline...

Et bien, pas du tout ! Bon, il est vrai que certains dialogues entre les prétendants sont un peu mièvres mais j'aime à croire qu'ils sont écrits de façon un peu sarcastique par l'auteur. Comme une parodie des télé-réalités sentimentales qui pullulent depuis des années sur nos écrans... enfin, je préfère me dire cela.

Sinon pour tout le reste : l'histoire, l'intrigue, le concept, les personnages, l'univers... tout est accrocheur et très bien ficelé. C'est une idée plutôt originale d'envoyer de jeunes gens dans l'espace pour rencontrer l'amour sous les yeux de millions de téléspectateurs dans le but de procréer et de peupler la planète Mars. Sacré concept qu'est le programme Genesis et cela fait presque peur de se dire que cela pourrait réellement nous arriver un jour, genre "Les marseillais sur Mars" ou "Les ch'tis sur Uranus". Remarquez, si c'est pour les envoyer en orbite et qu'ils y restent...

C'est peut-être pas une si mauvaise idée, mais je m'égare !

Donc sacré concept et surtout, belle intrigue puisque l'on découvre vite que le destin de ses pionniers est moins fabuleux que ce que l'on veut nous faire croire.

Les personnages sont tous bien présents et bien ancrés dans le déroulement du roman et même si bien sûr, Léonor et Marcus se détachent un peu du lot puisqu'ils sont les personnages principaux, les autres n'en sont pas moins intéressants pour autant au contraire ! Ils ont tous leur propre passé, leur propre histoire, leur propre faille et ils sont tous touchants à leur manière.

Bref, j'ai hâte de descendre avec eux de la capsule Cupido pour découvrir la station de New Eden construite sur Mars et surtout connaître la suite des événements !


«Il n'y a que la mort qui soit simple, et éternelle. Parce que tu vois, la vie, c'est compliqué, et c'est terriblement court. On a l'impression qu'on a tout le temps devant soi, mais en réalité c'est comme une séance de speed-dating : à peine entré dans la bulle, c'est déjà le moment de dégager.»


Note : 5/5

©2019 by Cordonnier Audrey.
Proudly created with Wix.com