• Cordonnier Audrey

Diagnostic littéraire sur : Phobos (tome 3)


«Phobos» (tome 3) de Victor Dixen - Blog littéraire – Bibliothérapia

Ce livre apaise le traumatisme d'un amour qui s'est éteint dans l'espace.


Synopsis (en 3 phrases) : Six prétendants et six prétendantes envoyés dans l'espace à bord du Cupido. Six minutes pour se rencontrer, s'apprivoiser et peut-être s'aimer. Douze vies embarquées pour un nouveau départ sur Mars.


Critique : Le premier mot qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai terminé la lecture de ce troisième tome est : "DIABOLIQUE" !

Diabolique ; le personnage de Serena et sa soif de pouvoir de plus en plus implacable. Ce personnage tellement machiavélique est réellement fascinant. Évidemment que je déteste cette femme, sa perfidie et sa malveillance, mais je ne peux m'empêcher d'être médusée par son intelligence. Elle est véritablement le symbole du côté sombre de notre société actuelle, une société capable de tout, même de nuire aux autres pour accéder à la première place du podium.

Diabolique ; ce qui se cache derrière l'histoire d'Harmony et qui révèle encore un peu plus ce que Serena est prête à faire pour parvenir à ses fins. Harmony, cette fragile jeune femme qui ne connaît de la vie que ce qu'elle a appris dans ses romans. D'habitude, je n'apprécie pourtant pas les personnages candides, mais elle est vraiment touchante.

Diabolique ; la décision que vont devoir prendre les pionniers, face à la trahison de Marcus. Ce jugement dernier qui est pour moi, la scène la plus importante et exaltante de ce troisième tome.

Diabolique ; la révélation finale du pionnier conditionné sous hypnotise par Serena pour devenir une arme. À aucun moment, je n'avais soupçonné ce personnage d'ailleurs, joli coup de la part de l'auteur !

Oui, tout dans ce troisième tome est cruellement et incroyablement diabolique ! Il n'est que rebondissements et révélations insensées ! Impossible de lâcher les trois cents dernières pages tellement le rythme est soutenu. Le quatrième et dernier tome de cette saga sera-t-il à la hauteur de ses prédécesseurs ?


«Je ne peux changer la direction du vent, mais je peux orienter mes voiles pour atteindre ma destination. (James Dean)»


Note : 5/5

©2019 by Cordonnier Audrey.
Proudly created with Wix.com